GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
La sous-section Presse Canadienne

La Guilde représente quelque 300 personnes à La Presse Canadienne / Nouvelles Télé-radio. Elles sont reporters de presse, reporters à la radio, annonceurs, rédacteurs, photographes, superviseurs des services de photographie, techniciens chargés de l’entretien des ordinateurs et personnel commercial. Elles travaillent dans des bureaux et comme correspondants dans diverses villes du Canada (St. John’s, Halifax, Frédéricton, Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Régina, Edmonton, Calgary, Vancouver et Victoria), ainsi qu’à Washington.

Notre parcours

La Guilde est fière de sa longue association avec La PC-NTR, où les employés ont formé la première section locale de la Guilde des services de presse du Canada en 1949. Le personnel des nouvelles de la SRC/CBC ont créé une deuxième unité l’année suivante et se retrouvèrent bientôt avec une convention collective, mais les éditeurs des journaux qui contrôlent la PC encore aujourd’hui étaient farouchement opposés aux syndicats. Par le biais de mises à pied, départs naturels et l’embauche étudiée de personnel anti-syndicat, ils réussirent à faire en sorte que l’accréditation syndicale de la PC-NTR soit révoquée en 1951. Ce fut un coup fatal et il a fallu attendre presque 25 ans pour s’en remettre. Ce n’est qu’en 1975 que la Guilde a finalement convaincu 65 % des employés de la PC-NTR de se syndiquer et reçu l’accréditation du Conseil canadien des relations du travail comme leur agent de négociation. Quand bien même, les éditeurs et la direction de la PC refusaient de négocier jusqu’à ce qu’une série de grèves tournantes en 1976 réussissent à les convaincre du sérieux de leurs employés. La signature de la première convention collective en novembre 1976 a fait des employés de la PC-NTR et de leurs collègues de la SRC/CBC les deux principales sous-sections de la Guilde des services de presse du Canada, maintenant connue sous le nom de la Guilde canadienne des médias.

© 2000- GCM