GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Fourre-tout
GCM  •   1 décembre 2005

Des employés d’Alliance Atlantis se joignent à la Guilde
À la suite d’un processus inhabituel, la Guilde a certifié sa troisième unité de négociation depuis un an. Après les employés de VisionTV et Sun TV (anciennement Toronto One), c’est au tour des employés du Service des opérations qui travaillent à Alliance Atlantis Communications de venir gonfler les rangs de la Guilde. Alliance Atlantis était le dernier diffuseur d’importance au Canada où les employés n’étaient pas syndiqués.

La Guilde a déposé l’été dernier une demande de certification auprès de la Commission du travail. La GCM a soumis des cartes signées par une majorité d’employés en vue de former une nouvelle unité de négociation. Cependant, la direction a allégué des irrégularités et elle a demandé la tenue d’un vote. La Guilde a nié les accusations de la direction, mais la Commission du travail a décidé qu’il y aurait un vote le 7 décembre. Cinquante-trois pour cent des employés ont décidé de se joindre à la Guilde.

Entente de principe à la PC/NTR

Le comité de négociation de la Guilde à la PC/NTR

La Guilde et la direction de la PC/NTR en sont venus à une entente de principe. Les parties se sont entendu sur une augmentation de salaire de 2% à compter du 31 décembre 2005 et d’une augmentation additionnelle de 2% le 31 décembre 2006. La direction et le syndicat ont tenu de nouvelles discussions sur les salaires après que les employés eurent accepté une diminution de 2% pour l’année 2005 à cause des difficultés financières de l’entreprise. La diminution de salaire prendra fin au même moment où l’augmentation sera appliquée, ce qui veut dire que les employés verront une augmentation de 4% sur leur premier chèque de janvier 2006. Les employés permanents auront droit à deux jours de vacance additionnels dès l’an prochain. On annoncera le résultat du vote de ratification le 21 décembre.

Une carte de membre de la Guilde qui s’avère très pratique
Le pigiste Darrell Harvey était bien content d’avoir sa carte de membre de la Guilde canadienne des médias alors qu’il travaillait récemment en Moldavie. Il a été détenu et interrogé par la police locale à propos de ses activités de journaliste. Darrell a présenté sa carte de membre du syndicat car il ne détenait pas une pièce d’identité d’une agence de presse. Un agent de police a admis que sa carte de membre prouvait qu’il était bel et bien un journaliste et il a été relâché. Ne quittez pas sans elle !

Les journalistes de APTN reçoivent une augmentation de salaire de 3,5%
Un arbitre a accordé cet automne une augmentation de salaire de 3,5% pour cette année aux journalistes du réseau de télévision autochtone APTN. Lorsque la convention collective a été signé en 2003, les deux parties s’étaient entendues pour attendre à la troisième année de l’entente pour négocier une nouvelle augmentation de salaire. Elles se sont aussi entendu sur l’intervention d’un arbitre en cas d’impasse.

La question a été soumise en juin à un arbitre. La direction de APTN proposait seulement d’ajouter un neuvième échelon à la grille salariale existante. Dans ce contexte, il n’y aurait eu qu’un employé qui aurait bénéficié cette année d’une augmentation de salaire. De son côté, la Guilde proposait une augmentation de 3,5% pour tous les employés. C’est cette dernière proposition qui a été retenue par l’arbitre.

TV Ontario s’en prend à sa main-d’œuvre permanente
TV Ontario a éliminé des postes permanents tout en ayant recours à des pigistes et des stagiaires. Ces derniers effectuent des tâches qui devraient être accompli par des employés permanents. La station a éliminé le printemps dernier le poste de dix syndiqués de la Guilde. Le syndicat a déposé un grief, car la direction n’a pas respecté les règles établies par la convention collective. La Guilde croit que certaines mises à pied auraient pu être évité et le syndicat est inquiet que la direction sabre dans sa main-d’œuvre permanente au profit de pigistes.

En novembre, les membres à TV Ontario portaient un macaron arborant un « 7.6 », une référence à la clause de la convention collective qui interdit le recours à des pigistes en vue de remplacer des employés permanents. À peu près au même moment, des postes devenaient disponibles et des représentants de la Guilde s’assuraient de l’embauche de deux membres la Guilde qui étaient sur la liste de rappel.

Hausse de tarif lors du renouvellement de la licence de APTN
Le réseau de télévision autochtone Aboriginal Peoples Televison Network (APTN) peut désormais compter sur 10 millions de dollars de plus de revenus. Cette nouvelle est survenue en juin lors du renouvellement de sa licence pour une période 7 ans par le CRTC. Le réseau APTN est passé à l’histoire comme étant le premier réseau à recevoir l’appui de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. APTN peut percevoir 10 cents de plus en frais d’abonnement à la suite des audiences où le réseau a reçu l’appui de téléspectateurs, de ses employés et de la Guilde. Cliquez ici pour lire la présentation de la Guilde canadienne des médias qui appuyait le renouvellement de la licence de APTN (en anglais). Le réseau autochtone a déjà augmenté sa couverture journalistique et ouvre des bureaux à Whitehorse, Iqualuit et Edmonton. Mais tout n’est pas rose.

APTN refuse toujours d’embaucher pour combler 4 postes dans son secteur de l’information. Résultat : des employés débordés de travail qui doivent accomplir encore plus de travail. Le stress en milieu de travail est à son niveau le plus élevé.

Bookmark and Share
© 2000- GCM