GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Joindre la Guilde pour le respect et l’espoir en l’avenir
GCM  •   1 February 2006

En décembre 2005, Alliance Atlantis Communications (AAC) était un des derniers radiodiffuseurs d’importance dont la main-d’œuvre n’était pas syndiquée. Que s’est-il passé pour changer cette situation ?

La réponse est simple. Les employés du secteur des opérations ont finalement décidé de se syndiquer avec la Guilde canadienne des médias à cause de plusieurs années de frustrations accumulées au sujet d’une multitude de questions.

Les problèmes des employés du secteur des opérations ont commencé à faire surface au moment de la fusion de Alliance Communications et de Atlantis Communications. Il y avait une différence remarquable dans la façon de traiter les employés de Alliance et ceux de Atlantis. La direction n’a pas pris le soin de régler ce problème.

En 2001, lorsque la nouvelle compagnie fusionnée a lancé sept chaînes numériques spécialisées, la nature du problème a changé mais il n’a pas disparu. Un grand groupe de nouveaux travailleurs ont été embauchés et plusieurs employés du secteur des opérations ont été promus et affectés ailleurs dans le service. Cependant, au lieu d’instaurer une seule approche équitable envers tous les employés, les différences ont été camouflées par la création de nouvelles catégories d’emploi.

Les employés étaient maintenant dispersés sur trois étages et il n’y avait pas tellement de communication entre eux. Les occasions de formation mutuelle et de fraternisation entre collègues ont presque disparu. C’est à ce moment que le favoritisme et l’iniquité ont repris de plus belle. Les divisions au sein du secteur venaient de remplacer les divisions fondées sur la compagnie d’origine.

Au cours des années suivantes, il y a eu très peu de mobilité au sein du secteur des opérations à cause d’un problème structurel. Les employés qui accomplissaient le même travail, mais sur des étages différents, n’avaient pas les mêmes droits et les mêmes salaires. Les employés ont commencé à se questionner sur leur avenir lorsqu’ils ont constaté le manque de possibilité d’avancement.

AAC possède un groupe d’employés stables et mûrs qui soulève des préoccupations qui surgissent lorsqu’on approche la barre des cinq ans de service dans une compagnie. Pourquoi notre salaire est-il un des plus bas dans l’industrie? Pourquoi une si grande compagnie qui connaît tant de succès refuse de contribuer à un régime de retraite pour ses employés? Pourquoi la plupart des employés qui ont les mêmes fonctions depuis plus de quatre ans ont-ils si peu de perspectives d’avancement ou même de changement?

Nous avons décidé de nous syndiquer car nous croyons que c’est la meilleure façon de régler les problèmes dans notre milieu de travail. La campagne de syndicalisation chez Alliance Atlantis était motivée par l’équité, l’avenir, le respect et l’éducation. Et ces principes deviendront les fondations mêmes d’une nouvelle et fructueuse sous-section de la GCM.

Rob Van Sickle travaille à la régie centrale et était un membre du comité organisateur à Alliance Atlantis Communications à Toronto.

Bookmark and Share
© 2000- GCM