GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Les partis de l’opposition mettent au défi la politique culturelle fédérale
GCM  •   1 juin 2006

Le gouvernement conservateur devrait aller à l’encontre de la volonté du Parlement pour apporter des changements importants aux politiques relatives aux règles sur le contenu canadien, aux restrictions sur les propriétaires étrangers dans le secteur culturel, et au financement de la diffusion publique. Cette semaine, le Parlement a approuvé une motion de l’opposition qui demande que le gouvernement maintienne ou augmente son appui dans ces domaines, ainsi que la réglementation afférente.

Les Conservateurs ont rejeté la motion à l’unanimité, signalant pour la première fois depuis les élections générales leur approche dans le domaine de la politique culturelle. Le gouvernement semble favoriser le libre échange international des produits culturels, et un affaiblissement des règlements relatifs à la diffusion de ces produits au Canada, y compris par le biais du système de radiodiffusion.

Bev Oda, ministre du Patrimoine, a dit que le gouvernement doit être libre de concevoir de nouvelles approches en matière de politique culturelle. Elle comparaîtra cet après-midi devant le comité fédéral du Patrimoine pour répondre à des questions concernant l’examen prévu du mandat de la SRC/CBC.

Pendant le débat, les Conservateurs ont aussi signalé que leur nouvelle approche est en cours de développement au niveau du Premier Ministre, et qu’elle sera dévoilée d’ici quelques mois. Mme Oda a caractérisé le défi des Conservateurs en demandant : « Comment pouvons-nous maintenir ou améliorer la part de marché des produits culturels canadiens, compte tenu de la nouvelle réalité du 21e siècle ? »

Bien que Mme Oda ait dit qu’elle appuie « un diffuseur public fort, » elle n’a pris aucun engagement envers la subvention accordée à la SRC/CBC. Et le député conservateur Ed Fast n’a pas répondu lorsqu’on lui a demandé directement si son gouvernement refusait la motion parce qu’il voulait être libre de diminuer le financement public de la SRC/CBC. Son collègue, Dean Del Mastro, a dit que la SRC/CBC a besoin d’un meilleur plan d’affaires afin d’augmenter son revenu publicitaire, plutôt qu’une augmentation de la subvention gouvernementale.

Pendant le débat, deux députés de la région de Toronto ont également demandé de renverser la décision de la SRC/CBC de fermer son service de design pour la télé. Peggy Nash et Olivia Chow ont décrit cette fermeture comme une perte pour la diffusion publique. Mme Nash a demandé que la ministre Oda empêche la liquidation du service.

Pour de plus amples renseignements sur la campagne de la Guilde visant à préserver le service de design de la CBC, visitez le www.stopthesellout.ca ou communiquez avec la Guilde (info@cmg.ca) au 1-800-465-4149 ou au 416-591-5333.

Étiquettes :   
Bookmark and Share
Coordonnées des représentants de la Guilde à Radio-Canada
© 2000- GCM