GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Parlez-en à Jean: elle a les réponses que vous cherchez
GCM  •   1 mars 2007

Je suis à l’emploi de la Guilde depuis environ deux mois maintenant, et je réponds de mon mieux aux questions des membres – par téléphone, en personne, par courriel et maintenant, par l’entremise de La Force G.

On m’a posé beaucoup de questions sur les congés, notamment à combien de jours de vacances ai-je droit et quand puis-je les prendre? Qu’est-ce qu’un congé spécial? Combien de jours sont alloués en cas de décès dans la famille?

Règle générale, un congé spécial survient dans une situation qui n’est pas couverte par d’autres types de congés, tels le congé annuel payé, le congé pour raison médicale ou le congé de décès. Par exemple, vous pouvez prendre un congé spécial si un membre de votre famille est malade ou lors d’un déménagement. Le nombre de jours alloués pour chaque catégorie de congé varie selon les employeurs. Pour vous informer sur vos droits aux congés dans la convention collective de votre sous-section, allez sur le site www.cmg.ca. Cliquez sur votre sous-section de travail dans la colonne de gauche, et vous verrez à droite un lien pour la convention collective. L’avantage de consulter la convention en ligne, c’est qu’elle est interrogeable.

Les membres qui n’ont pas encore de convention collective veulent souvent savoir quand celle-ci s’appliquera. Les sous-sections Sun TV, Alliance Atlantis et S-VOX sont toutes en processus de négociation d’une première convention. D’autres sous-sections, notamment PC/NTR et TVO/TFO sont aussi en négociation, mais pour renouveler leur convention. Ces négociations peuvent s’avérer longues, mais des mises à jour sont faites régulièrement sur Internet.

Le temps supplémentaire constitue un problème pour beaucoup de lieux de travail de la Guilde. Si vous travaillez en surtemps, vous devriez toujours l’indiquer sur votre carte de pointage. Ne pas réclamer vos heures supplémentaires, c’est travailler gratuitement et tout le monde en souffre. Un travailleur qui ne réclame pas son temps supplémentaire complique la tâche de ceux qui veulent le faire, ce qui peut dissimuler des problèmes importants de charge de travail. Par exemple, les heures supplémentaires dans un service peuvent être suffisantes pour justifier l’embauche d’une personne additionnelle, mais comment le savoir si les travailleurs ne les réclament pas? Si votre superviseur vous répond que le temps supplémentaire est un problème ou qu’il n’existe pas de budget à cet effet, contactez votre représentant syndical local. Les différentes conventions collectives comportent diverses dispositions pour compenser le temps supplémentaire. Selon votre lieu de travail, vous pourriez être dédommagé par des jours de congé ou de l’argent additionnel, ou parfois les deux! Consultez votre convention collective et connaissez vos droits.

À compter de la prochaine édition de La Force-G, ma chronique s’intitulera désormais « Parlez-en à Jean » dans un format semblable aux célèbres courriers du cœur de « Chère Anne » ou « Le courrier de Jeannette », mais avec un contenu pertinent bien sûr à La Force-G. Faites parvenir par courriel et à mon attention (jean@cmg.ca) toute question qui, d’après vous, intéressera l’ensemble des membres de la Guilde, en précisant « Parlez-en à Jean » sur la ligne objet. Vous pouvez aussi me téléphoner au 416-591-5333 ou au 1-800-465-4149. Je répondrai alors immédiatement à votre question, pour la publier ensuite dans ma prochaine chronique de La Force-G, en toute confidentialité.

Étiquettes : ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM