GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Demandez à Jean…
GCM  •   1 mars 2008

Question : J’en ai marre ! La direction ne semble pas respecter notre travail. Il n’y a pas assez de temps pour tout faire. Tout le monde est malade, le moral est à plat et la moitié des employés veut démissionner. Nous n’en pouvons plus. Au secours!

Réponse : Malheureusement, il semble être impossible d’inclure dans une convention collective une clause qui forcerait la direction à bien gérer. Parfois, la direction dirige très mal ou pas du tout et le stress affecte tout le monde. Même si une convention collective est un outil d’une grande utilité, le vrai pouvoir d’un syndicat réside principalement dans le fait qu’un groupe de personnes se lève et parle d’une même voix. Il n’est pas nécessaire d’attendre une grève, un lockout ou une ronde de négociations. En tant qu’employé, nous avons le droit de s’asseoir avec nos collègues pour discuter de ce qui ne va pas afin de trouver des solutions. Il faut essayer d’aller au fonds des choses et de tenir des sessions de remue-méninges pour régler les choses.

Vos représentants syndicaux se feront un plaisir de vous aider à organiser une rencontre avec vos collègues. Ils peuvent aussi vous aider à rencontrer des membres de la direction et d’établir une stratégie de communication. (Si vous ne connaissez pas votre représentant, vous pouvez trouver une liste de représentants locaux en cliquant sur le bouton « Vos représentants » au www.laguilde.ca. Parfois, la direction oublie qu’elle a besoin de nous autant que nous avons besoin d’elle et que s’asseoir ensemble pour discuter des problèmes peut parfois donner de bons résultats. Il arrive que la direction soit au courant des problèmes, mais qu’elle ne sait pas comment les régler. Il y a certains superviseurs qui ne sont pas conscients des problèmes et qui s’en foutent. Mais un groupe d’employés soucieux et déterminés peut habituellement convaincre un superviseur de s’occuper des problèmes. Croyez-le ou non, il s’agit d’une des façons les plus efficaces de provoquer du changement dans le milieu de travail. Et si une réunion ne donne pas les résultats escomptés, il est toujours possible de déposer un grief.

Question : Comment puis-je m’engager dans le syndicat ?

Réponse : Il y a plusieurs façons de s’engager dans votre syndicat. Dans plusieurs milieux de travail, les réunions de l’exécutif local sont ouvertes à tous les membres. Les exécutifs locaux viennent d’entrer en fonction et ont bien hâte de se mettre en branle. Alors, il est temps de se manifester. Si vous voulez devenir actif au sein de votre syndicat, vous pouvez soumettre des idées sur ce que le syndicat devrait faire ou offrir vos services comme bénévole. Adressez-vous à l’exécutif local pour recevoir de l’appui et des ressources et allez-y !

Vous pouvez aussi participer à un comité. Il existe des comités au niveau local, au niveau de la sous-section et au niveau national. Les comités de l’exécutif national sont maintenant ouverts à tous les membres de la Guilde, ce qui permet de s’impliquer dans la direction générale de la Guilde. Certains des comités comme le comité d’Action politique et le comité sur les Droits de la personne et l’équité sont engagés politiquement à l’intérieur comme à l’extérieur du syndicat. Pour leur part, le comité des Communications et celui des Nouveaux membres travaillent davantage auprès des membres du syndicat. Les comités des Subventions et des dons ainsi que celui des Investissements forgent aussi les politiques et l’avenir de la Guilde.

Si vous voulez vous porter volontaire, vous pouvez écrire au info@cmg.ca.

Étiquettes : ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM