GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Sa version à lui, sa version à elle. Non, il ne s’agit pas de la course à l’investiture démocrate
GCM  •   1 mars 2008

Pour la première fois en plus de dix ans, les membres de la Newspaper Guild (TNG) incluant ceux qui versent des cotisations à la GCM, va élire la personne qui dirigera l’organisation qui représente des travailleurs des médias au sein de notre syndicat international, le Syndicat des communications d’Amérique (SCA).

La course à la présidence de TNG oppose la présidente sortante Linda Foley à l’actuel secrétaire trésorier Bernie Lunzer. Il s’agit des deux mêmes personnes qui sont arrivées au pouvoir contre toutes les attentes lors de l’élection de 1995. La course est en branle depuis quelques mois. Elle s’est intensifiée le mois dernier à la Conférence sectorielle de TNG au Rhode Island depuis que les nominations sont devenues officielles et 6 des 11 membres du conseil ont été élus sans opposition.

« Au cours des 12 dernières années, j’ai vu la Guilde s’éloigner de ses valeurs fondamentales. Et comme je l’ai fait en 1992, je veux m’engager à la ramener dans le droit chemin. Je veux que la Guilde revienne à son engagement d’une plus grande participation de ses membres et d’une plus grande décentralisation », peut-on lire sur le site Web de l’opposant de Madame Foley. Bernie Lunzer a travaillé en publicité, à la mise en marché, à la distribution et dans la salle de rédaction du St. Paul Pioneer Press avant d’être embauché par sa Guilde en 1989.

Pour sa part, Linda Foley a œuvré comme journaliste et réviseur au Lexington Herald-Leader au Kentucky lorsqu’elle s’est engagée à la Guilde dans les années 1970. Elle fait valoir une longue liste de réalisations comme le développement de liens avec le SCA, la syndicalisation de travailleurs des médias en Amérique du Nord et la lutte contre la concentration des médias.

Les candidats qui se présentent aux côtés de Madame Foley sont : Scott Stephens au poste de secrétaire trésorier et Lois Kirkup, présidente de la Guilde des journaux d’Ottawa au poste à la directrice internationale (international chairperson). (Cliquez sur www.teamguild.org, (en anglais seulement) pour de plus amples renseignements au sujet de l’équipe de Madame Foley). Cliquez ici pour télécharger un dépliant créé par des membres canadiens qui appuient Mme Foley.

Pour sa part, l’équipe de Bernie Lunzer est composée de la directrice internationale sortante, Carol Rothman, qui se présente au poste de secrétaire trésorière et de Connie Knox qui se présente au poste de directrice internationale. (Cliquez sur www.astrongerguild.org (en anglais seulement) pour de plus amples renseignements au sujet de l’équipe de Monsieur Lunzer).

Débat mouvementé au Rhode Island
Il y a eu des moments de tension entre les deux aspirants à la présidence lors du débat du Rhode Island. Un partisan du camp Lunzer a demandé des comptes à Madame Foley au sujet de ses critiques en 2005 de l’armée américaine qui avait ciblé des journalistes à Bagdad lors d’attaques contre l’hôtel Palestine et Al-Jazeera en 2003. Madame Foley soutient qu’elle devait défendre les intérêts des journalistes. Pour sa part, Monsieur Lunzer a déclaré qu’il n’aurait jamais tenu de tels propos à la surprise de la foule qui assistait au débat.

« La Guilde ne peut se permettre un président qui ne comprend pas que l’on doit toujours défendre les journalistes », peut-on lire sur le site de campagne de Madame Foley qui est accompagné d’une vidéo d’elle sur You Tube.

« Lorsque l’hôtel Palestine a été bombardé en Irak, je sais comment je me suis senti », a répliqué Monsieur Lunzer sur son site de campagne. « J’étais enragé. Mais comme je ne savais pas exactement ce qui s’était passé, je n’aurais pas commenté la situation. J’agirais de la même façon que lorsque je travaille dans la salle des nouvelles. Je vais aux informations, je les vérifie et ensuite je communique. Voilà à quoi vous devriez vous attendre. »

Dans un article de la revue Editor & Publisher, Monsieur Lunzer précise qu’il a trouvé les attaques contre Al Jazeera « lamentable » mais qu’il n’y avait « aucune preuve que les militaires américains avaient l’intention de s’en prendre aux journalistes à l’hôtel Palestine. »
(Lire l’article en anglais en cliquant ici : http://www.editorandpublisher.com/eandp/news/article_display.jsp?vnu_content_id=1003719956).

Les candidats répondent aux questions de la GCM
Très peu de choses semblent distinguer les deux candidats à la présidence sur les questions de fond qui concernent les membres canadiens. Dans leurs réponses à un questionnaire de la Guilde canadienne des médias, les deux candidats félicitent les dirigeants de la GCM pour leur travail au plan de la syndicalisation, de l’engagement des nouveaux membres et de l’attention aux droits de la personne et à l’équité au sein du syndicat. Les deux candidats s’engagent à trouver des solutions, entre autres, aux changements technologiques dans l’industrie des médias par le biais de comités mixtes. Les deux candidats s’engagent aussi à aider le directeur du SCA Canada à avoir un vote au conseil exécutif international et ils suggèrent des changements au fonds de grève du SCA pour permettre plus de souplesse afin d’utiliser des nouvelles stratégies comme les sites Web et les blogues pour aider à gagner les conflits de travail.

Cliquez ici pour lire la version intégrale des réponses des candidats au questionnaire élaboré par le comité exécutif national de la GCM qui fait preuve de neutralité lors de cette course à la présidence.

Les membres de la GCM de la région de l’Est du Canada, c’est-à-dire les membres à l’est du Manitoba, voteront également pour élire une personne à la vice-présidence de TNG de cette région du pays. La directrice de l’éducation de la GCM ainsi que réalisatrice à CBC, Barbara Saxberg, se présente contre le président de la Guilde d’Halifax et photographe au ChronicleHerald, Darren Pittman. Le vice-président de la GCM, Scott Edmonds a été élu sans opposition au poste de vice-président de la région de l’Ouest du Canada.

De plus, la période de mise en candidature est ouverte jusqu’au 31 mars pour deux postes à SCA Canada dont le poste rémunéré et à plein temps de directeur et celui d’adjoint au directeur. Présentement, le directeur siège au comité exécutif international du SCA sans droit de vote et siège également au conseil de TNG.

Mise à jour, le 2 avril: Arnold Amber a été élu sans opposition au poste de directeur et Martin O’Hanlon a été élu sans opposition au poste d’adjoint au directeur de SCA Canada.

Les élections de TNG auront lieu à la fin du mois d’avril. Vous recevrez par courriel et par la poste des informations sur comment participer au scrutin. Cliquez ici pour de plus amples renseignements.

La GCM est le plus grand syndicat au sein de TNG qui représente 34 000 travailleurs des médias au Canada, aux Etats-Unis et à Puerto Rico. TNG est une composante du Syndicat des communications d’Amérique qui compte 700 000 membres en Amérique du Nord. Ils travaillent dans les domaines des médias, des télécommunications, des services gouvernementaux, des soins de santé, de l’éducation et de l’industrie aérienne.

Bookmark and Share
© 2000- GCM