GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Fourre-tout
GCM  •   1 décembre 2008

L’ombudsman de la CBC conclut qu’une reporter a été mise en position de vulnérabilité
L’ombudsman de la CBC, Vince Carlin, a remis son rapport au sujet des plaintes, apparemment menées par le stratège conservateur Doug Finley, dans la soi-disant « Affaire Krista Erickson ». La correspondante parlementaire a été sanctionnée par son employeur car elle avait refilé des questions destinées à l’ancien Premier ministre Brian Mulroney à des députés libéraux lors de la comparution de M. Mulroney devant un comité qui se penchait l’an dernier sur les événements entourant le scandale Airbus. Les questions avaient comme objectif de savoir si M. Mulroney avait exercé des pressions sur l’actuel gouvernement conservateur au nom de Quebecor sans d’abord s’inscrire dans le Registre des lobbyistes.

Monsieur Carlin a constaté que la règle interdisant de refiler des questions à des politiciens, comme le font les journalistes des autres organisations, est une règle informelle à la CBC. Il a souligné que la CBC avait mis madame Erickson dans une position de vulnérabilité en l’affectant au bureau de la Colline parlementaire de son poste à Winnipeg car elle avait très peu d’expérience en journalisme politique et qu’elle ne comprenait pas bien les règles formelles et informelles de la politique journalistique de la CBC.

L’ombudsman a aussi constaté que madame Erickson, « une journaliste d’une énergie et d’une ténacité exceptionnelles » couvrait une histoire qui « était de toute évidence d’intérêt public ». Il a critiqué les réactions à cet incident en soulignant que « les conservateurs qui se sont plaints le plus donnaient l’impression de vouloir créer une diversion du bon travail effectué par madame Erickson qui soulevait des questions qui n’ont toujours pas trouvé de réponses. »

Monsieur Carlin a aussi relevé que personne ne s’était plaint d’erreurs de faits dans les reportages de madame Erickson.

La présidente de la GCM, Lise Lareau, a déclaré que « cet incident devrait faire frissonner les journalistes qui pourraient se demander si leurs supérieurs les mettent en position de vulnérabilité sans appui nécessaire lorsque des individus au pouvoir se plaignent de leur travail. Ce cas a été troublant à cause de la manière dont CBC a identifié publiquement madame Erickson et parce que sa sanction a été mentionnée dans un communiqué de presse. La CBC a donné l’impression de courber l’échine devant Doug Finlay et le gouvernement conservateur sans jamais offrir d’appui ou de protection à sa propre journaliste qui travaillait dans un contexte politique très délicat.»

Plus tôt cette année, madame Erickson et la Guilde ont conclut une entente avec la CBC sur le litige concernant les mesures disciplinaires et la journaliste a maintenant repris ses fonctions au bureau d’Ottawa.

Lise Lareau prévoit mettre sur pied un comité de journalistes membres de la Guilde pour discuter de l’évolution du métier de correspondant parlementaire et pour que les journalistes contribuent aux politiques et aux pratiques de nos employeurs. Pour lire le rapport de monsieur Carlin (en anglais), qui donne une bonne vue d’ensemble des événements et des enjeux auxquels sont confrontés les correspondants parlementaires, cliquez ici.

Plein de choses à discuter au sujet de l’avenir de l’industrie des médias lors du forum de la GEJ
La Guilde des journaux tiendra en janvier à Baltimore un forum sur l’avenir de l’industrie des médias et ce ne sont pas les sujets qui manquent. La semaine dernière, le groupe de presse Tribune s’est placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers et la New York Times Co a annoncé qu’elle allait refaire une hypothèque de son quartier général d’environ 225 millions de dollars afin de rembourser une dette qui vient à échéance au mois de mai. En tout, 4 500 postes ont été aboli par The Associate Press, Tribune Co., Time inc., et Gannett Co. (USA Today).

Au nord de la frontière, presque 1 000 postes ont été supprimés en 2008 dans les médias et les plus touchés sont Canwest (560), Torstar (160), CTV (105) et Rogers (100).

Le forum de la GEJ abordera des thèmes du recrutement et de la négociation de convention collective dans le secteur des médias, des modèles de propriété alternatifs, de formation et de diversité. La GCM déléguera six membres.

La Guilde commandite des jeunes cyclistes lors d’une course à Toronto
La GCM a commandité plus tôt cet automne une équipe de jeunes cyclistes qui prenaient part à une course en vue de l’obtention du trophée George Terry. Les quatorze coureurs portaient des t-shirts de la Guilde pendant les 3 kilomètres du parcours « Tour de University Heights », près de l’université York.

George Terry, le père d’un membre de la Guilde à la CBC de Toronto, Edwin Terry, a été le premier cycliste à gagner une médaille pour Trinité-et-Tobago lors d’un événement international, soit les Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes en 1946.

Quatre cyclistes de l’équipe commanditée par la Guilde se sont rendus jusqu’à la finale.

Étiquettes : ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM