GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Fourre-tout
GCM  •   1 juin 2009

Juin est le moment de célébrer les contributions des Autochtones et d’insister pour de meilleures conditions
En l’honneur de la Journée nationale des Autochtones, la Guilde a organisé le visionnement de deux documentaires de cinéastes autochtones à la salle Graham Spry Theatre du Centre canadien de radiodiffusion à Toronto. Les films seront présentés jusqu’au 19 juin. Venez rire, pleurer et apprendre alors que 7 cinéastes des Premières nations partagent leur vision et leur humour dans « First Stories and Atisookan ».

La Journée nationale des Autochtones qui se tient le 21 juin a été proclamé en 1996 par le gouvernement fédéral afin de célébrer le patrimoine, les cultures et les contributions des Premières nations, des Métis et des Inuits du Canada. Cliquez ici pour lire au sujet des réussites de 10 journalistes, communicateurs et cinéastes autochtones du Canada.

L’Assemblée des Premières nations a aussi souligné le 11 juin la Journée nationale de réconciliation. Il s’agissait du premier anniversaire du pardon du gouvernement fédéral aux peuples autochtones pour les comportements et les politiques qui ont menées à la création des pensionnats indiens. L’APN réclame que le gouvernement fédéral augmente son financement en matière d’éducation et de protection à la jeunesse, qu’il appuie des projets d’infrastructure, comme l’habitation et des usines de traitement des eaux. De plus, le leadership autochtone du pays exige des efforts pour régler les réclamations territoriales et que le gouvernement signe la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Le Parlement publie un rapport sur les travailleurs saisonniers étrangers alors que les rafles augmentent
Le Comité parlementaire sur la Citoyenneté et l’Immigration a rendu public au mois de mai son étude au sujet de son programme pour les travailleurs saisonniers étrangers au moment où le gouvernement intensifie ses rafles qui ciblent les travailleurs étrangers. Une centaine de ces travailleurs ont été détenus et plusieurs d’entre eux déportés à la suite d’une série de rafles qui ont eu lieu au mois d’avril en Ontario. Neuf autres femmes ont été détenues à la suite d’une rafle qui a eu lieu le 28 mai à Leamington, en Ontario. Certaines d’entre elles revendiquaient le statut de réfugiée. Elles craignaient pour leur sécurité dans l’éventualité de leur déportation.

Le Congrès du travail du Canada, des syndicats et des groupes de soutien aux travailleurs veulent que le gouvernement canadien adopte un changement d’approche envers les travailleurs qui viennent de l’extérieur du pays. Depuis que le gouvernement conservateur est au pouvoir, le programme de « travailleurs saisonniers étrangers » a pris de l’ampleur. Il est maintenant beaucoup plus facile pour les employeurs d’obtenir la permission de faire venir des travailleurs dotés de permis de travail temporaire. Ces travailleurs n’ont aucun droit de citoyenneté et très peu de droits en matière de travail. Le CTC exige une approche qui prévoit une intégration sociale et politique des travailleurs et le respect des lois du travail par les employeurs.

Le rapport parlementaire contient 36 recommandations, comme une meilleure surveillance des employeurs et une meilleure protection pour les travailleurs du programme. Le rapport minoritaire du Parti conservateur était en désaccord avec 10 des 36 recommandations contenues dans le rapport parlementaire.

Des travailleurs de NBC lancent un appel au boycottage de 4 stations
Des membres de l’Association nationale des employés et techniciens en radiodiffusion- Travailleurs en communication d’Amérique (NABET-CWA) qui travaillent à NBC-Universal demandent aux téléspectateurs de 4 grandes villes américaines de ne plus syntoniser leur station locale NBC alors que les pourparlers sont toujours dans l’impasse plus de 2 mois après l’expiration de leur convention collective.

« NBC-Universal et GE sont des entreprises qui font encore des profits. Néanmoins, cette entreprise semble déterminée à éliminer la sécurité d’emploi, à réduire les salaires et à sous-traiter le travail », affirme le syndicat. NBC tente de créer des postes non syndiqués pour du travail qui est effectué depuis des décennies par des employés syndiqués. La direction prévoit aussi fermer ses installations à New York et à Burbank pour transférer le travail à des employés qui ne sont pas syndiqués au New Jersey.

Le syndicat demande aux Newyorkais et aux téléspectateurs du district de Washington, de Chicago et de Burbank, en Californie « D’éteindre NBC » et leurs stations locales.

Des chapitres de retraités de la Guilde voient le jour
Lorsqu’on prend sa retraite, on n’abandonne pas notre syndicat et nos principes de justice social. Les Travailleurs en communication d’Amérique-Canada, le syndicat auquel est affilié la Guilde, met sur pied des chapitres pour donner la chance aux retraités de continuer d’appuyer les mêmes principes qui leur tenaient à cœur alors qu’ils travaillaient. Des chapitres voient le jour dans des villes partout au pays et ils travailleront main dans la main à des projets communs avec les TCA-Canada et ses sections locales (incluant la GCM), d’autres organisations de syndiqués à la retraite et des groupes communautaires. Les syndiqués à la retraite peuvent être la voix pour de meilleurs régimes de retraite, pour de meilleures prestations de soins de santé, pour un diffuseur public bien financé et pour de meilleures communautés pour eux-mêmes et pour tous les autres travailleurs et leur famille.

Pour de plus amples renseignements et pour vous joindre à votre chapitre local, veuillez contacter Gerry Jones à gerry.jones@sympatico ou au (613) 730-2272.

Étiquettes : ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM