GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Nouvelle agente administrative de la Guilde est une “guerrière du peuple”
GCM  •   1 juin 2009

Lorsque Terri Monture a eu vent que la Guilde canadienne des médias était à la recherche d’un agent administratif affecté au dossier de l’équité et des droits de la personne, sa première réaction a été de penser « ce boulot est pour moi ». Elle a parlé au directeur à l’équité et aux droits de la personne du Comité exécutif national de la Guilde, Michael D’Souza, et fut persuadée qu’il ne s’agissait pas d’un poste bidon et que le candidat choisi aurait tout l’appui du syndicat dans l’accomplissement de ces tâches.

Terri est entrée en fonction le 15 juin. Elle travaillait auparavant comme coordonnatrice des services aux lecteurs à Now Magazine de Toronto. Elle était active au sein du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier. Elle a été sélectionnée au mois de mai parmi plusieurs candidats de choix.

Terri est présentée par Edwin Terry,directeur de la diversité de la Guilde à Radio-Canada à Toronto, lors d’un barbecue le 11 juin.

« En tant que femme autochtone, je suis bien consciente des injustices auxquelles certains d’entre nous faisons face dans les médias et dans la société en générale », dit-elle. Terri ajoute qu’elle était à la recherche d’une occasion de concentrer ses énergies à militer en faveur des droits des travailleurs. « La justice au travail est vraiment importante, car elle vous permet de participer à toutes les autres facettes de la société. Vous ne pouvez pas être un citoyen à part entière lorsque vous êtes préoccupés par la provenance de votre prochain repas. »

Terri a grandi sur le territoire des Six nations de Grand River, dans le sud-ouest de l’Ontario. Elle a déménagé à Toronto alors qu’elle avait 17 ans. À part son travail et ses activités syndicales, elle est une écrivaine en herbe qui a déjà reçu des subventions des Conseils des arts de l’Ontario et de Toronto. Terri fait aussi du bénévolat à l’école de ses enfants au centre-ville de Toronto.

« Les injustices me rendent folle et je dois faire quelque chose », dit-elle. « Ma communauté me dit que je suis une guerrière pour le peuple. Je crois aussi qu’il est important de donner l’exemple à mes enfants. Il faut lutter pour obtenir ce que l’on veut. Vous ne pouvez pas rester assis et attendre que tout tombe du ciel. »

Les premières semaines de Terri au travail seront fort occupées. Elle se joindra à la délégation de la Guilde qui se rendra aux congrès des TCA et de la GEJ à Washington afin de se familiariser avec notre syndicat international, en plus de se mettre à jour avec ce qui se passe dans les sous-sections et d’apprendre à connaître les diverses conventions collectives.

« J’ai bien hâte de rencontrer les membres et de découvrir ce qui se passe dans leur quotidien », ajoute-t-elle.

Lorsqu’on lui demande de nous parler de son approche à son travail, elle déclare « qu’il est important de discuter ouvertement des questions d’équité et qu’il faut trouver des façons de mettre ces questions à l’avant-scène et de trouver des solutions réalistes. Nous n’en voulons pas plus que les autres. Nous ne voulons que l’égalité des chances aux emplois, une place égale à la table, les mêmes chances de prendre des décisions…et la reconnaissance que nous avons ces capacités. »

Vous pouvez contacter Terri au Bureau national de la Guilde en appelant au 416 591-5333 ou au 1 800 465-4149. Son courriel est le terri@cmg.ca

Bookmark and Share
© 2000- GCM