GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
La Guilde exige l’amélioration du financement et de l’autonomie pour Radio-Canada – 5 mesures que la Guilde demande à chaque parti politique national d’adopter
GCM  •   28 juillet 2014

Tout au long de l’été, la Guilde continue de travailler avec tous les partis politiques pour  améliorer le financement et l’autonomie de CBC/Radio-Canada. Nous avons demandé de  rencontrer Shelly Glover (Parti Conservateur), ministre du Patrimoine, ainsi que Pierre Nantel porte-parole de l’Opposition Officielle au Patrimoine et Stéphane Dion, porte-parole Libéral pour le Patrimoine, et Elizabeth May, leader du Parti Vert du Canada, afin de discuter de nos priorités pour une Radio-Canada financé adéquatement et dont l’autonomie est protégée.

Jusqu’ici, nous avons rencontré chacun des partis nationaux de l’opposition, Malheureusement, la ministre Glover a refusé notre demande de réunion (en anglais).

Voici les points saillants des propositions de la Guilde. Nous demandons à chacun des partis d’inclure ces appuis comme des engagements auprès des Canadiens dans leur plateforme électorale (2015) :

1.      Re-verser à Radio-Canada les 115 millions de dollars dont la Société a été privée au titre du Plan d’action pour la réduction du déficit (PARD).

2.      Augmenter le financement de Radio-Canada pour le porter à environ la moitié de la somme moyenne que les autres pays développés consacrent à leur radiodiffuseur public, soit 43,5 $ par habitant et par an au cours des cinq prochaines années, et indexer les crédits parlementaires de Radio-Canada sur le taux d’inflation.

3.      Demander au CRTC de rétablir un fonds destiné à la programmation des médias de service public (Radio-Canada, TVO, APTN, Tfo, médias communautaires) ainsi qu’au soutien aux réalisateurs indépendants sur toutes les plateformes, pourvu qu’ils répondent aux besoins divers et en évolution des Canadiens en matière de programmation.

4.      Abroger la Section 17 du projet de loi omnibus C-60 – et ce, dans l’intérêt de notre pays et de notre réputation de démocratie avancée – pour supprimer l’ingérence gouvernementale dans les activités quotidiennes de Radio-Canada.

5.      Protéger l’indépendance de CBC/Radio-Canada en mettant en place un mécanisme plus transparent pour le choix du conseil d’administration et du PDG du radiodiffuseur public national.

Veuillez lire le document intégral ici.

Vous pouvez aider – Parlez à votre député-e et aux autres candidats fédéraux

Étant donné que les députés sont dans leurs comtés durant l’été, il y a de fortes chances que vous rencontriez votre député-e et d’autres candidats fédéraux lors d’un B.B.Q. ou autre activité communautaire. En tant qu’employé-e de Radio-Canada vous connaissez si intimement le diffuseur public que vous pourriez soulever quelques points importants. Voici ce que certains d’entre nous avons dit à nos députés et autres candidats  :

• Radio-Canada est importante pour moi et pour les Canadiens, et nous ne voulons pas qu’elle perde ses forces actuelles en production radio et télé. Je suis sûr-e que tout comme moi, vous ne pouvez pas imaginer le Canada sans une présence solide de Radio-Canada en télé et radio. Bien entendu, Radio-Canada doit aussi continuer de mener dans la programmation en ligne et mobile. Nous vous demandons de vous engager à augmenter le financement de Radio-Canada, de 29 $ pour chaque Canadien et Canadienne par an à la moitié de la moyenne dans d’autres pays développés  – c’est-à-dire 43,50 $ par an par personne.

• Le Canada est très grand pays, qui est à côté du géant américain avec ses diffuseurs commerciaux. Sans une Radio-Canada solide disponible sur toutes les plateformes, les Canadiens auront moins de choix médias créés ici  – pour les nouvelles, les informations, l’actualité, la culture et divertissement. Est-ce que vous vous engagez à augmenter le financement de Radio-Canada à 43,50 $ pour chaque citoyen et citoyenne par an pendant les cinq prochaines années ?

• Même les anciens membres du Conseil d’administration de Radio-Canada se sont exprimés pour demander plus d’argent et pour dire au c.a. actuel qu’on ne peut plus couper à Radio-Canada. Nous comptons sur vous pour faire tout ce que vous pouvez afin que Radio-Canada ait assez de fonds.

• Radio-Canada fait face à l’une des plus grandes mises à pied de créateurs d’émissions et de journalistes de l’histoire du Canada. C’en est assez. Est-ce que vous allez vous assurer que Radio-Canada a suffisamment de fonds pour faire ce que nous attendons d’elle comme notre diffuseur public national ?

• Je crois que nous devons nous assurer que l’indépendance de Radio-Canada est toujours protégée. Est-ce que vous appuierez un processus public pour sélectionner le c.a. et le président de Radio-Canada ?

Pour trouver votre député-e actuel-le et ses coordonnées, cliquez ici.

Carmel Smyth, Présidente nationale, GCM
Marc-Philippe Laurin, Président de la sous-section CBC/Radio-Canada, GCM

Bookmark and Share
© 2000- GCM