GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Libération syndicale et voyages
Réalisez des économies
Archives
Retraite – Se préparer plutôt que de se laisser abattre
GCM  •   24 novembre 2014

Par David Hawkins

DSCN1694 (8)

Le séminaire de la fin de semaine du 15 novembre à Toronto sur la préparation à la retraite – David Hawkins, participant

Nous allons tous mourir et nous paierons tous des impôts jusqu’à la fin de notre vie.

Voilà deux certitudes absolues auxquelles on ne peut se soustraire en arrêtant les montres.

Il se peut que la part prélevée par le gouvernement sur nos revenus diminue quelque peu une fois qu’on aura un revenu fixe, mais avec chaque jour qui se lève, on se rapproche inexorablement du jour où on ne fera plus de buée sur le miroir.

Au lieu de se laisser abattre, il convient de se préparer.

« Qu’allez-vous faire quand vous cesserez de travailler? » – C’est la question que pose l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada (ASRC) à ceux d’entre nous qui approchent de la retraite – ou qui sont retraités de fraîche date – pour nous pousser à réfléchir sérieusement à la question et à nous fixer des objectifs.

Le séminaire de fin de semaine auquel j’ai participé, qui était financé par le programme national de formation de la Guilde, était réservé aux membres de la Guilde canadienne des médias et à leurs conjoints ou compagnons. Y participaient des gens de CBC/Radio-Canada, de La Presse canadienne, de Shaw Media, de TFO et de TVO. Tout le monde  a grandement apprécié les animateurs et conférenciers de la Guilde et de l’ASRC.

Les séminaires visent à nous aider à tirer le meilleur parti des années qui nous restent et peut-être à déjouer certaines probabilités avant de quitter ce bas monde.

Confrontation à la réalité – examen intérieur et examen de la situation

Les excellents animateurs nous ont fait faire une série d’exercices sur l’établissement d’objectifs (une vie où la félicité l’emporte sur les regrets), les décisions relatives au logement (jusqu’à quel point notre logement actuel conviendra à notre situation) et les mesures juridiques à prendre (testament, testament biologique, désignation d’un exécuteur testamentaire et procuration). Il est préférable d’avoir pris ses dispositions à l’avance plutôt que de se trouver pris au dépourvu.

Vous connaissez vos amis et les membres de votre famille, mais êtes-vous prêt à faire face aux changements causés par la perte d’être chers ou la distance qui pourrait vous séparer, ou aux besoins ou occasions qui pourraient se présenter pour vous ou vos proches? Devriez-vous consolider ou élargir votre réseau de soutien? Autant de questions bien importunes tant que vous n’y aurez pas apporté de réponse.

Questions financières

Une partie de la journée du samedi et de celle du dimanche était consacrée aux questions financières : comment établir le calendrier régissant l’activation des soutiens sociaux, diminuer le poids de l’impôt, obtenir des conseils éclairés et éviter les abus de confiance auxquels sont exposées les personners âgées – un thème qui est revenu plusieurs fois durant le cours.

Un guide d’information est fourni aux participants. Il contient des feuilles de conseils très utiles ainsi que des questionnaires qui vous permettront de prendre votre situation financière en main.

Espérance de vie

Si trente pour cent de la façon dont on vieillit est attribuable à des facteurs génétiques, il semblerait que les 70 % restants soient du ressort de chacun de nous. La chance joue en notre faveur à condition qu’on lui donne un petit coup de pouce.

Un tableau dit que quelqu’un comme moi, né en 1952, aurait une espérance de vie de 66 ans. Ça veut dire que je devrais tirer ma révérence avant même d’avoir pris ma retraite. Aïe aïe aïe!

Bien sûr, tout le monde sait qu’il existe des moyens de prolonger sa durée de vie : régime alimentaire sain, exercice physique, attitude positive et attention consciente. Et plus on vit longtemps, plus on a des chances de vivre longtemps.

Assurez-vous donc de disposer d’une couverture complémentaire d’assurance maladie, d’assurance dentaire et d’assurance voyage. L’ASRC offre d’ailleurs toute une gamme de régimes de couverture pour ceux que ça intéresse.

En fait, l’ASRC est une mine de renseignements et de ressources que vous apprécierez sans doute alors que vous vous apprêtez à préparer votre vie post-professionnelle.

Et au cas où vous souhaiteriez contribuer à un monde meilleur, vous pourriez envisager de devenir membre de l’ASRC et de participer à ses efforts d’amélioration du régime de pensions du Canada pour les futurs retraités dont la situation pourrait bien ne pas être aussi rose que celle de certains d’entre nous.

En définitive, le temps investi dans cette fin de semaine a été très payant.

David Hawkins est réalisateur principal à TV Ontario. Il est également vice-président  de la sous-section de la Guilde à TVO. 

Étiquettes : ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM