GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Les présidents de la Guilde enjoignent la haute direction et le conseil d’administration de défendre CBC/Radio-Canada
GCM  •   27 May 2015

Les présidents de la Guilde endossent la campagne pour défendre le diffuseur public et enjoignent la haute direction et le conseil d’administration de CBC/Radio-Canada d’en faire autant

Au cours de la fin de semaine, les membres du Conseil des présidents de la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde canadienne des médias ont adopté à l’unanimité une résolution appuyant la campagne de la Guilde qui exige la fin des compressions et le rétablissement d’un financement viable pour CBC/Radio-Canada. Le Conseil des présidents, qui regroupe tous les présidents des unités locales de la Guilde à CBC/Radio-Canada, a également dénoncé avec force le plan 2020.  Les leaders de la Guilde ne croient pas que la transition vers les plateformes mobiles ou numériques doive se faire au détriment d’autres services importants.

(Voir la motion à la fin de ce communiqué).

Les délégués du Conseil des présidents ont appelé Hubert Lacroix and le Conseil d’administration de CBC/Radio-Canada à modifier le plan 2020 et à défendre publiquement avec la Guilde notre diffuseur public national.

Le comité exécutif de la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde rencontre Hubert Lacroix et plusieurs hauts dirigeants
Le vendredi 22 mai,  les membres du comité exécutif de la sous-section ont rencontré le président de CBC/Radio-Canada Hubert Lacroix et 8 autres hauts dirigeants, dont  Heather Conway, vice-présidente exécutive des services anglais et Louis Lalande, vice-président exécutif des services français.  Étaient aussi à la rencontre, la présidente nationale de la Guilde Carmel Smyth, la vice-présidente nationale Lise Lareau, et la directrice de la campagne de la Guilde « Défendons notre diffuseur public » Kam Rao.  La rencontre a permis une discussion entre les deux parties portant sur plusieurs enjeux actuels.  La Guilde a fait valoir ses préoccupations concernant l’avenir de CBC/Radio-Canada et a remis en question les décisions de la haute direction.  Les représentants de la Guilde ont également pressé la direction de répondre aux questions soumises par les membres des quatre coins du pays.

Sur le plan 2020
Les hauts dirigeants affirment que l’orientation prise dans le plan 2020 et les mises à pied qui en découlent vont se poursuivre, et ce même si le financement est rétabli.  « Il a fallu faire des choix difficiles pour en arriver à la stratégie des plateformes mobiles de Radio-Canada », a déclaré Hubert Lacroix.  À la question : « Pourquoi ne pas mettre les compressions en veilleuse en attendant le résultat des élections fédérales d’octobre ? »,  Hubert Lacroix a répondu que ces mesures étaient nécessaires pour équilibrer le budget et payer les employés pour l’année en cours.  La vice-présidente exécutive des services anglais Heather Conway a ajouté : «(…) la haute direction n’a aucun intérêt à cacher le fait que nous faisons des compressions et nous sommes heureux de dire qu’il y a des conséquences à ses coupes (…) ».

Heather Conway a également défendu les réductions effectuées dans la production à l’interne, y compris la fermeture du service documentaire à Toronto : « Nous sommes le diffuseur public national, pas nécessairement le producteur public national.  Nous voulons diffuser le meilleur contenu canadien qui soit, c’est pour cela que nous allons acheter les documentaires », a-t-elle précisé.  Elle a indiqué qu’elle n’était pas contre l’idée de permettre la création de contenu à l’interne,  et qu’elle l’envisagera si la situation financière le permet.

Par ailleurs, Hubert Lacroix a souligné que les décisions concernant le partenariat entre CBC et The Weather Network et la vente des édifices et des infrastructures ont été prises sur la base des économies anticipées.

Sur le rapport Rubin
La haute direction doit rencontrer les syndicats cette semaine concernant la mise en œuvre des recommandations du rapport Rubin, à la suite du scandale Ghomeshi.
Les hauts dirigeants ont indiqué avoir l’intention de collaborer avec les syndicats à certains égards dans ce dossier.

Concernant la question du harcèlement que vivent bon nombre de journalistes sur le terrain, la Guilde s’est dit préoccupée par le fait que de plus en plus d’employés de CBC/Radio-Canada vont être appelés à aller en reportage seuls.  La responsable de l’information à CBC, Jennifer McGuire, entre autres, a indiqué que la direction se penchait sur la question.

Sur Radio-Canada et les services aux Francophones hors-Québec
Le vice-président exécutif Louis Lalande a commenté la publication du rapport conjoint des gouvernements de l’Ontario et du Québec intitulé « Le financement de Radio-Canada – État de la situation et piste de solutions ».  Il a rappelé que certaines recommandations dans ce rapport sont réclamées par CBC/Radio-Canada depuis des années.  La haute direction voit d’un bon œil les recommandations de ce rapport.

Sur la diversité
Le syndicat a encore une fois décrié le peu de représentation des Autochtones, des membres des minorités visibles et des personnes handicapées  au sein de l’équipe de la haute direction, et fait remarquer que cela ne reflète pas la réalité canadienne.  La Guilde a indiqué qu’elle soulève ces questions depuis longtemps et s’inquiète du fait que CBC/Radio-Canada perd de plus en plus de personnes appartenant à ces groupes en raison des compressions.  Les gestionnaires ont indiqué qu’ils sont en train de travailler sur des initiatives de recrutement de personnes issues de ces groupes. 

Sur l’engagement des membres dans la campagne pour défendre le diffuseur public national
La chef de l’information à CBC, Jennifer McGuire, a précisé que les employés de Radio-Canada pouvaient participer à une campagne pour défendre le diffuseur public lors des prochaines élections, mais elle a indiqué que les employés ne pouvaient pas participer à des activités partisanes.  La haute direction et le syndicat vont collaborer à la publication d’une note aux employés, surtout ceux travaillant pour les services de nouvelles, clarifiant ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire.

Défendre le diffuseur public
Dans le cadre de sa campagne,  votre syndicat va tenir au cours des prochains mois plusieurs activités pour défendre CBC/Radio-Canada. Nous vous encourageons fortement à participer le plus possible à ces activités qui visent à convaincre les Canadiens de VOTER pour un parti politique qui se sera engagé à annuler les compressions à CBC/Radio-Canada et à financer de façon viable le diffuseur public national afin qu’il puisse refléter adéquatement la culture canadienne et sa diversité, et raconter partout au pays les histoires de notre grand pays d’un océan à l’autre, dans les 2 langues officielles et 8 langues autochtones. 

ENSEMBLE NOUS POUVONS SAUVER CBC/RADIO-CANADA !

Motion du Conseil des présidents de la sous-section CBC/Radio-Canada – 23  mai 2015

ATTENDU QUE le plan 2020 prévoit la « compression » de CBC/Radio-Canada, au moyen d’une réduction massive de ses ressources matérielles et humaines, ce qui est incompatible avec la structure requise pour que la Société puisse remplir son mandat en vertu de la Loi sur la radiodiffusion, d’un océan à l’autre, dans les 2 langues officielles et 8 langues autochtones;

ATTENDU QUE le plan 2020 porte sérieusement atteinte à la capacité de CBC/Radio-Canada à produire à l’interne des émissions sur la culture et les arts ainsi que des émissions de variétés, des dramatiques, des émissions d’actualités et des documentaires, et qu’il force la Société à abandonner en grande partie son rôle de producteur de contenu et à concentrer ses activités sur la radiodiffusion de contenus acquis auprès du secteur privé;

ATTENDU QUE le plan 2020 prive CBC/Radio-Canada de sa capacité à produire des émissions télévisées et des vidéos de qualité;

ATTENDU QUE le plan 2020 introduit la notion de services locaux adaptés aux « besoins » et des critères mercantiles tels que la cote de popularité en abandonnant la notion de service public de qualité pour tous, une notion issue d’une longue tradition et fondée en droit;

ATTENDU QUE le plan 2020 est en fait une stratégie dénuée de plan qui ressemble de plus en plus à une opération de réduction des coûts;

ATTENDU QUE l’exécution accélérée du plan 2020 nous inquiète puisqu’il sera bientôt pratiquement impossible de renverser la vapeur et de réparer les dommages infligés à CBC/Radio-Canada;

ATTENDU QUE le conseil d’administration de CBC/Radio-Canada et son chef de la direction ont l’obligation morale, en vertu de la Loi sur la radiodiffusion, de défendre le radiodiffuseur public national et de faire sa promotion;

ATTENDU QUE le gouvernement fédéral actuel se refuse à reconnaître les difficultés financières que ses compressions budgétaires répétées ont sur CBC/Radio-Canada.

IL EST RÉSOLU :

– Que la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde canadienne des médias lance une campagne nationale appelant le public canadien à voter, lors des prochaines élections fédérales, pour un parti politique qui s’est engagé à restaurer un financement viable pour CBC/Radio-Canada;

– Que la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde canadienne des médias dénonce le plan 2020 en des termes non équivoques et qu’elle fasse pression auprès du conseil et  de la direction de CBC/Radio-Canada pour qu’ils le modifient afin que la transition vers des plateformes mobiles ne se fasse pas aux dépens d’autres services importants;

– IL EST RÉSOLU EN OUTRE Que la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde canadienne des médias exhorte le conseil d’administration de CBC/Radio-Canada et son chef de la direction à honorer l’obligation qui leur est faite en vertu de l’article 1 de la convention collective passée entre CBC/Radio-Canada et la Guilde canadienne des médias, et de la Loi sur la radiodiffusion, et s’engagent publiquement à se battre pour obtenir une augmentation de financement.

RÉSOLUTION ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ

 

Marc-Philippe Laurin
Président de la sous-section CBC/Radio-Canada de la Guilde
Pour le Comité exécutif de la sous-section CBC/Radio-Canada et le Conseil des présidents

Bookmark and Share
Communiquez avec notre comité de négos à Radio-Canada
Défendons la radiodiffusion publique
Compressions à la Radio-Canada/CBC – 2014
© 2000- GCM