GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
10 excellentes raisons pour lesquelles la radiodiffusion publique est géniale
GCM  •   7 October 2015

photo sc speaks sp listens

On me demande souvent de parler à des groupes au sujet de l’industrie des médias et de l’avenir de la radiodiffusion publique. Récemment, j’étais invitée par le groupe communautaire Why Should I Care pour parler de l’importance de la radiodiffusion publique et des défis auxquels elle est confrontée.

Devant une salle remplie de nombreux supporters de CBC/Radio-Canada (ainsi que quelques réfractaires), l’animateur bien connu de l’émission The Agenda de TVO Steve Paikin, et moi avons partagé nos points de vue sur les raisons pour lesquelles la radiodiffusion publique est tout aussi importante aujourd’hui que jamais.

Voici un bref résumé qui pourrait vous être utile lorsque vos voisins vous demandent ce qui fait la distinction de CBC/Radio-Canada.

photo Also nice PUBChaque pays développé a un diffuseur public.  Est-ce une coïncidence ? Loin de là.

Il y a des dizaines d’années, des hommes te des femmes de visionnaire se sont rendus compte que la démocratie doit être protégée et accompagnée. Ils ont compris à quel point il était important de tenir les puissants – élus ou non – responsables et de veiller à ce que les citoyens sont en mesure de faire des choix avec des informations réelles.

La radiodiffusion publique est l’un des meilleurs outils à notre disposition pour atteindre ces objectifs, car elle offre une source fiable d’informations qui ne dépend pas d’investissements commerciaux ou d’affaires, et n’est donc pas influencés par la richesse et les intérêts privés.

Elle est également disponible à tous les citoyens peu importe leur revenu ou les défis géographiques. Autrement dit, les diffuseurs publics sont établis pour servir le bien public.

SP speaks CS listensC’est une explication quelque peu simplifiée, mais ça donne une idée. L’auteur britannique Anthony Smith a décrit la situation comme suit en parlant de la BBC…… « elle a probablement été le plus important des instruments de démocratie sociale du siècle. »

En plus de ce rôle clé, au Canada, la radiodiffusion publique comprend un élément d’attention à ne pas être étouffée par notre voisin du Sud, un géant culturel.

Lorsque le gouvernement du premier ministre Conservateur R.B. Bennett a établi le diffuseur public, il était poussé en partie par la recommandation de que « la propriété publique de la radiodiffusion est nécessaire afin de « protéger le Canada de la pénétration de la culture américaine » et de « favoriser un esprit national et d’intérpréter la citoyenneté nationale. »

C’était en 1932.  Certaines choses ne changent jamais.

Voici comment l’UNESCO décrit la radiodiffusion publique :

-Ni commerciale, ni étatique – la radiotélévision publique trouve sa raison d’être dans le seul accomplissement du service public. C’est la radiotélévision du public
-Elle s’adresse à chacun en tant que citoyen.
-Elle encourage l’accès et la participation à la vie publique
-Elle développe les connaissances, élargit les horizons et permet à chacun de mieux se comprendre en comprenant le monde et les autres.
-C’est un lieu de rencontre où tous les citoyens sont invités et considérés sur une base égalitaire.
-C’est un outil d’information et d’éducation, accessible à tous et s’adressant à tous, indépendamment du statut social ou économique des uns et des autres.

photo cs standingSix bonnes qualités.  Et étant donné les défis particuliers du Canada, (plusieurs langues, une vaste géographie, une plus petite population), nous avons encore plus de raisons d’aimer et de nous battre pour la radiodiffusion publique. Voici mes dix principales raisons pour lesquelles CBC/Radio-Canada est encore plus importante que jamais.

1. Bâtit ds valeurs communes en produisant des nouvelles et programmation locales dans toutes les provinces et tous les territoires (57 endroits) reflétant pour les uns et les autres nos histoires, notre histoire et nos enjeux.

2. Interprète le monde à travers un regard canadien via des correspondants et des bureaux à l’étranger faisant des reportages sur les événements internationaux.

3. Bâtit l’unité entre les Canadiens français et anglais en offrant de la programmation en français à l’extérieur du Québec et la programmation anglaise au Québec.

4. Fait de la diffusion dans huit langues autochtones, partageant langues, culture et valeurs partout au pays.

5. Crée une programmation canadienne originale permettant aux générations d’acteurs, d’artistes, de musiciens, de designers et plus, peuvent bâtir des carrières et des oeuvres canadiennes originales.

6. Fait activement la promotion du sport amateur, appuyant l’excellence pour des générations d’athlètes.

7. Leader dans l’adaptation de nouvelles technologies, CBC/Radio-Canada a mis sur pied les émetteurs et l’infrastructure de radiodiffusion partout au pays qui ont permis à l’industrie de se développer.  Aujourd’hui il continue d’être un utilisateur novateur de nouvelles technologies.

8. Fait la promotion de la diversité dans la couverture de nouvelles, des événements, ainsi que sur le plan de la programmation et du personnel.

9. Ne dépend pas des intérêts commerciaux et n’est pas influencé pas eux.

10. Et enfin, ma principale raison pour laquelle CBC/Radio-Canada est plus important que jamais: il unit le deuxième territoire en importance au monde grâce à la plus grande organisation journalistique servant toutes les collectivités, à bas prix.

photo 1cs spÀ l’heure actuelle, nous recevons tous les services offerts par CBC/Radio-Canada pour moins de 29 $ par an par Canadien-ne  – Ce prix et inférieur à celui que presque tous les pays développés  dépensent en radiodiffusion publique.

La réalité est que CBC/Radio-Canada ne peut pas continuer de fournir à ce prix les services qu’il offre.  Il a désespérémment besoin d’un meilleur financement. Combien?  En moyenne, les pays développés dépensent près de 87 $ dollars par citoyen-ne pour leur diffuseur public. La Guilde a recommandé la moitié de ce montant – soit 43,50 $ pour commencer à aller dans la bonne direction – une utilisation judicieuse des fonds publics.

Carmel Smyth
Présidente nationale de la Guilde

Bookmark and Share
© 2000- GCM