GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Le plan de réinvestissement de CBC/Radio-Canada néglige la programmation locale
GCM  •   25 avril 2016

Aujourd’hui, la direction de CBC/Radio-Canada a annoncé son plan de réinvestissement des 75 millions $ accordés par le gouvernement cette année. Elle a confirmé que les centaines de postes coupés depuis 2012 ne seront pas réintégrés. Le « Plan 2020 » est toujours en vigueur et l’on ignore combien de compressions, toujours prévues dans ce plan, iront de l’avant.

L’information et la programmation locale au sein des services anglais verront une très petite proportion – 3,5 millions $, ou moins de 5 p. cent – du nouveau financement, ciblée là où la direction affirme que les compressions étaient trop sévères. Les détails de ce petit réinvestissement sont imprécis, sauf que certains postes temporaires, créés afin d’assurer la programmation locale à la suite des compressions, seront convertis en postes permanents. La vice-présidente des services anglais, Heather Conway, a dit que la direction de l’information développerait, d’ici deux ans, un plan de « réinvestissements sélectifs ». D’autre part, le plan d’expansion locale – abandonné lors des compressions fédérales – revoit le jour. Une nouvelle station locale de radio et de services numériques verra le jour d’ici quelques mois à London en Ontario.

Le tiers du nouvel argent, 25 millions $, servira à compenser les pertes de revenus publicitaires et des abonnements. Les 50 millions $ qui restent sont partagés entre les services anglais et français pour des « réinvestissements » au niveau du contenu et de l’infrastructure numérique. En ce qui concerne les services anglais, le plus grand réinvestissement (11 millions $) serait consacré aux émissions scénarisées réalisées à l’externe par des producteurs indépendants.

« Nous réclamons plus de ressources pour la programmation locale, plus rapidement », dit Carmel Smyth, présidente nationale de la GCM. « Deux ans pour un plan de réinvestissement dans les régions c’est trop long, et 3,5 millions sur 75 millions est trop peu. Depuis dix ans, il y a eu des compressions profondes au niveau local partout dans l’industrie. La Société devrait répondre à cette crise. Nos membres qui travaillent dans les salles de nouvelles locales nous disent qu’ils font face à un manque urgent de ressources et ils ont peur de perdre leur pertinence si cela continue. »

Pour ce qui concerne les services français, les émissions de télévision – et surtout les émissions produites à l’externe – semblent être les plus favorisées par les nouveaux investissements. Radio-Canada prévoit également lancer une nouvelle émission télé d’affaires publiques et s’assurera également que « Découverte et La facture jouent mieux sur le territoire canadien ». Le vice-président des services français, Louis Lalande, a aussi annoncé un retour de programmation télé culturelle dans les régions.

La direction affirme que la formation des employés actuels demeurera importante pour le virage vers le numérique pour que ces employés puissent suivre l’évolution du travail. Hubert Lacroix, président de Radio-Canada, a annoncé que 300 nouveaux postes seront créés dans le domaine numérique et que le redéploiement d’employés existants sera prioritaire.

« Les membres de la GCM ont fait le tout possible afin de créer de la programmation pour le public dans une période de transformation majeure dans les médias et de négligence gouvernementale envers la diffusion publique », constate Marc-Philippe Laurin, président de la sous-section Radio-Canada de la GCM. « Nos charges de travail ont augmenté énormément dans un climat de stresse. Nous sommes contents d’entendre que la formation fera partie du Plan 2020, mais il nous manque du monde. Il nous faut plus de collègues et plus d’appui sur la ligne de front de la diffusion publique, peu importe la plateforme. »

Voici les points saillants de l’annonce :

Services français :

  • 11 nouvelles émissions télé pour la prochaine saison
  • Une nouvelle émission d’affaires publiques
  • Nouvelles émissions télé dans les régions, et des investissements visant à aider le virage vers le numérique dans les régions
  • Réduction du nombre de reprises à la radio
  • Meilleure valorisation du système d’archives
  • Grand investissement dans l’analyse des données numériques

Services anglais :

  • Nouvelle station locale de radio et de services numériques à London, Ontario
  • Nouvelle émission de télé pour diffusion pendant la journée
  • Nouvelle émission de radio hebdomadaire
  • Le petit bureau à Moscou demeure et on prévoit la création d’un autre petit bureau en Turquie
  • Nouvelle programmation numérique (sports, musique, arts, courts documentaires)
  • Émission de radio « Unreserved » (réalisée actuellement à Winnipeg) sera dorénavant une émission nationale
  • Investissement dans les archives de CBC, y compris un projet spécial avec des experts de langues autochtones afin de préserver une des seules sources de matériel disponible au Canada.
  • La création d’un « tou.tv » pour les services anglais
  • Investissement dans l’analyse des données numériques

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la GCM: info@cmg.ca.

Bookmark and Share
© 2000- GCM