GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Salaire égal pour un travail de valeur égale
GCM  •   12 avril 2017

 Le jeudi 30 mars, le Comité permanent sur l’équité salariale de la Guilde a rencontré la direction de Radio-Canada/CBC afin de reconstituer ce comité pour le mandat 2017-2019. Le comité est formé en vertu de  l’Article 10 de la Convention collective :

« Afin d’assurer que toute question concernant l’équité salariale à l’égard de tous types de rémunération, notamment le salaire et la rémunération supplémentaire versée aux employés faisant le même travail ou un travail similaire est traitée, les parties ont convenu de créer un comité mixte permanent sur l’équité salariale. »

Comment fonctionne le Comité ?
Il est important de prendre note qu’à titre d’employeur régi par les lois fédérales, Radio-Canada/CBC est tenu de mettre en oeuvre et de maintenir l’équité salariale dans le cadre de son mandat. Par conséquent, le travail du Comité consiste à examiner tous les différents emplois partout dans l’entreprise et à veiller à ce que les plages salariales demeurent régulières et que les femmes obtiennent un salaire égal pour un travail de valeur égale que celui de leurs collègues masculins.

De temps à autre, le comité doit examiner de près la rémunération  des membres pour s’assurer qu’il n`y a pas eu de « glissement » dans les diverses plages salariales, ce qui peut arriver parfois lorsque plus de femmes que d’hommes sont embauchées dans une catégorie donnée, ou l’inverse. Pour ce faire, la société doit procéder à une analyse en profondeur  des données statistiques et effectuer les comparaisons, en veillant à écarter tous les facteurs qui pourraient fausser les salaires à la hausse – l’ancienneté étant un facteur important à cet égard, mais aussi le fait de passer d’une classification à l’autre suite à un réaménagement des effectifs ou aux règlements de griefs.  

Après cette analyse approfondie, le Comité examine les données pour savoir s’il y a lieu de rajuster les salaires. Parfois, un rajustement s’impose, d’autres fois non. Ce qui est bien dans la Convention collective de Radio-Canada/CBC, c’est que l’équité salariale est en quelque sorte intégrée dans la manière dont les plages salariales sont établies, de sorte que les postes traditionnellement occupés par les femmes ou par les hommes puissent être examinés l’un après l’autre afin d’assurer une continuité du processus.

Pleins feux sur les réalisateurs-coordonnateurs, premiers réalisateurs, réalisateurs vidéastes, vidéojournalistes et opérateurs vidéo
Dans le cadre du travail du Comité cette année, nous avons mis en marche le processus suivant lequel la Société examinera les postes suivants : réalisateurs-coordonnateurs, premiers réalisateurs, réalisateurs vidéastes, vidéojournalistes et opérateurs vidéo. Il s’agit de domaines où on retrouvait traditionnellement beaucoup d’hommes, mais avec le temps plus de femmes ont occupé ces postes. Les comité doit donc s’assurer que les femmes obtiennent une rémunération égale à celle de leurs collègues masculins.

Étant donné que le  processus par lequel on obtient les renseignements nécessaires peut prendre beaucoup de temps, nous ne nous attendons pas à des résultats immédiats. Nous communiquerons avec vous dès nous aurons reçu les données.

S’il y a lieu de rajuster les salaires et que vous êtes une femme qui ne gagne pas autant que ces collègues masculins, alors le salaire est rajusté.

Par le passé, lorsqu’un changement s’imposait, le Comité sur l’équité salariale de la Guilde a négocié avec la Société le montant que chaque personne recevrait et les membres ont reçu des augmentations salariales avec une petite allocation de rémunération rétroactive. 

Si vous estimez que vous faites face un enjeu d’équité salariale, veuillez communiquer avec un-e représentant-e de la Guilde à votre lieu de travail.

Le Comité a pour mandat de se pencher sur l’équité salariale de manière globale en passant en revue toutes les classifications d’emplois, cependant il se peut que votre situation particulière exige une analyse plus poussée, et il existe d’autres moyens de régler les inégalités. Toutefois, il est toujours important pour nous de rester au courant de cas particuliers, car ils pourraient signaler une tendance dans votre plage salariale.

 Les nouveaux emplois numériques seront scrutés 
Nous avons indiqué à la Société que nous comptons par ailleurs examiner tous les nouveaux emplois numériques qui se créent actuellement.

À ce stade-ci, nous n’avons pas encore soumis ces emplois au processus d’équité salariale puisque nous ne sommes pas sûrs dans quelles plages salariales ils ont été inscrits, qui est embauché et si l’on a tenu compte de l’aspect équité salariale quand il s’agissait d’analyser les équivalences hommes-femmes. Ce travails recoupera le processus du Comité de l’évaluation des emplois et prendra du temps, mais nous voulions que les membres sachent que nous suivons de près ces enjeux et que nous nous attendons à ce que la Société nous présente un rapport.

Le Comité sur l’Équité salariale de la Guilde
Wendy Martin, Radio-Canada/CBC, Atlantique – Présidente (wendy@cmg.ca)
Belle Puri, Radio-Canada/CBC Vancouver
Kim Trynacity, Radio-Canada/CBC Edmonton – Directrice, Prairies
Terri Monture, Conseillère syndicale (terri@cmg.ca)

 

 

Étiquettes : , ,   
Bookmark and Share
Coordonnées des représentants de la Guilde à Radio-Canada
© 2000- GCM