GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Réalisez des économies
Archives
Encore des compressions dévastatrices à La Presse Canadienne
GCM  •   8 February 2019

La Presse Canadienne a annoncé aujourd’hui la quatrième ronde d’importantes mises à pied depuis le printemps dernier; cette fois, les coupes touchent les reporters-rédacteurs à Halifax et à Toronto, ainsi que le personnel administratif à Vancouver.

La Guilde est ici pour apporter son soutien aux membres qui sont directement touchés par l’annonce faite par la compagnie aujourd’hui, et nous nous assurerons que nos droits en vertu de la convention collective sont respectés, tout en mettant tout en œuvre pour réduire les pertes d’emplois involontaires. Vous trouverez les dispositions relatives aux mises à pied à l’article 6 de la convention collective.

Au cours de la dernière année, l’impact sur les activités à l’échelle du pays a été extrêmement dur. Notre travail exige d’importantes responsabilités, une grande intégrité et un haut niveau de compétence. Demander au personnel qui travaille déjà à plein rendement de porter une charge de travail de plus en plus lourde, pendant que nos collègues sont mis à pied, n’est ni équitable ni raisonnable. Les propriétaires de la compagnie, The Canadian Press Enterprises, doivent comprendre à quel point tout cela est démoralisant et décourageant. Au bout du compte, ce sont les employés qui restent qui se retrouveront, une fois de plus, à porter le fardeau.

En même temps, nous devons nous soutenir les uns les autres, dans chaque bureau et chaque ville, à mesure que nous faisons face à l’impact des compressions successives qui touchent autant notre journalisme que l’infrastructure qui le rend possible. C’est triste et désespérant d’assister à la diminution de notre agence de presse qui fournit ses services depuis 102 ans. Les compressions ne peuvent pas mener à l’excellence.

Les entreprises clientes apprécient et comptent sur l’excellence et la fiabilité de La Presse Canadienne. Nous sommes la pierre angulaire du journalisme canadien. Nous comprenons que les coupes d’emplois sont causées par la baisse des revenus à La Presse Canadienne. Cela n’est pas nouveau, mais ces compressions substantielles arrivent à l’heure où la vigueur de la démocratie et le rôle des médias pour exiger des comptes de la part du pouvoir, sont mis à rude épreuve. Par conséquent, nous comptons poser des questions difficiles sur les moyens à prendre pour redresser la situation.

Une fois que les compressions annoncées aujourd’hui auront été mises en vigueur, nous aurons subi une réduction de 15 pour cent depuis l’an dernier. Nous avons dit à la compagnie que nous ne sommes pas en mesure de continuer à livrer nos services au même rythme qu’avant les compressions. Il faut qu’il y ait des attentes réalistes par rapport à ce qui peut être effectué chaque jour. Cette réalité est la conséquence directe des récentes pertes de collègues au service vidéo, de la perte du soutien TI et administratif, de la réduction prochaine des services audio en français, et des coupes touchant les reporters à Halifax et à Toronto.

Les membres se sont déjà suffisamment pliés en quatre. La direction doit fournir un plan réaliste pour réduire la charge de travail de nos membres. Il ne faut pas s’attendre à ce que nous continuions tout simplement à faire plus avec moins. Nos membres ne peuvent pas combler les écarts de service qui ont été créés par les décisions de la direction de La CP de faire des compressions.

Si vous avez besoin d’aide d’un-e conseiller-ère syndical-e de la Guilde, vous pouvez communiquer avec Olivier Desharnais-Roy (Olivier@cmg.ca) ou Karen Wirsig (karen@cmg.ca). Vous pouvez également vous addresser à votre president-e local-e de la Guilde, ou communiquer directement avec l’un-e d’entre nous.

Terry Pedwell
Président, Sous-section La Presse Canadienne, Guilde canadienne des médias

Mike Blanchfield
Vice-président, Sous-section La Presse Canadienne, Guilde canadienne des médias

Tags: ,   
Bookmark and Share
© 2000- GCM