GCM
Contactez-nous
Sans frais: 1-800-465-4149
Courriel: info@cmg.ca
Libération syndicale et voyages
Réalisez des économies
Archives
Quatre des cinq partis fédéraux s’engagent à soutenir les médias d’information et à augmenter le financement de CBC/Radio-Canada
GCM  •   9 septembre 2021

Quatre des cinq partis en lice pour l’élection fédérale actuelle sont favorables à des médias forts et stables, avec un financement accru pour le radiodiffuseur public national.
La réponse vague d’un parti national soulève toutefois des inquiétudes quant à l’avenir de CBC/Radio-Canada et des services qu’elle fournit actuellement à l’échelle nationale.

Dans leurs réponses aux questions électorales de la Guilde canadienne des médias, le NPD, les libéraux, le Bloc Québécois et le Parti vert se sont engagés à améliorer le financement de la Radio-Canada.  Les partis fondent leur soutien sur le rôle unique que joue le diffuseur national au Canada. Les quatre partis reconnaissent également l’importance de soutenir les nouvelles locales à un moment où l’industrie des médias est en crise, et chacun d’entre eux a accepté d’apporter une forme de soutien temporaire à l’industrie, un peu comme le programme du gouvernement fédéral de 2019.
 
Seul le Parti conservateur du Canada est en désaccord sur ces questions.  Bien que le parti n’ait pas répondu directement à nos questions, il a fourni la partie de son programme qui traite des médias, de la culture et de la radiodiffusion.  Il décrit le démantèlement de la CBC, avec une diminution du soutien pour certaines régions et une augmentation dans d’autres. Essentiellement, les propositions des conservateurs reviennent à réduire la télévision de langue anglaise tout en concentrant le soutien sur les services de langue française, surtout au Québec. 
 
« Il est décevant de voir la vision à court terme de M. O’Toole d’une CBC amoindrie, coupée en morceaux, déclare Kim Trynacity, présidente de la sous-section Radio-Canada de la Guilde canadienne des médias. Couper certaines sections de CBC/Radio-Canada affaiblirait l’ensemble des services du diffuseur public. »

Tous les partis disent reconnaître l’importance d’un secteur média florissant, indépendant et diversifié et reconnaissent la crise mondiale qui menace l’industrie en raison de la domination de géants internationaux comme Google et Facebook.

« Tout le monde admet que les géants du numérique s’approprient la plupart des recettes publicitaires du pays et profitent des nouvelles et informations produites par d’autres et pour lesquelles ils ne paient pas, souligne Carmel Smyth, présidente nationale de la Guilde. Il est grand temps de prendre des mesures concrètes. »

Sur cette question urgente, les partis proposent une série de mesures visant à faire payer les entreprises technologiques mondiales pour les nouvelles et informations qu’elles utilisent, et à faire en sorte qu’elles contribuent à la production de contenus canadiens.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir les cinq questions posées par la Guilde, et les réponses de chaque parti.

La Guilde canadienne des médias, Section locale 30213 de SCA-Canada est un syndicat démocratique de plus de 5 000 membres à travers le Canada, y compris les employés de la Société Radio-Canada/Canadian Broadcasting Corporation, de la Presse canadienne et de Pagemasters North America, de Thomson Reuters, du Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN), de TFO, de TVO, de VICE, de ZoomerMedia, de l’AFP, de CKOF, ainsi que les pigistes des médias.

Étiquettes :   
Bookmark and Share
© 2000- GCM